Le cours  de  chimie des surfaces et colloïdes  est  réparti  en  trois  chapitres. Chaque  chapitre se  limite à  l’exposé  des acquisitions de  base, et nous avons enrichit chaque chapitre avec des vidéos  qui aident l'étudiant à comprendre.                                    
      Le premier chapitre (tensioactivité) traite la notion de la tension superficielleNous reconnaissons le concept de force qui découle du déséquilibre des forces qui inflencent  les  molécules  situées  à  l’interface.  la  tension  superficielle  est  un  phénomène  physico-chimique  lié   aux  interactions moléculaires d'un liquide.  Le système tend vers un équilibre  correspondant à la configuration de  plus  basse  énergie, il  modifie   donc sa géométrie pour diminuer l'aire de cette interface. La force qui maintient le système dans cette configuration est la tension superficielle.
      A température élevée le corps se dilate,  les forces d'interactions mutuelles entre les molécules internes et celles de la surface diminuent.   Dans ce cas la surface ou l'interface devient moins cohérente et plus fragile d’où la diminution de la tension superficielle.
      Il existe  différentes méthodes  permettant  d'aboutir à  une valeur  de la  tension superficielle, Ces dernières ne sont pas toutes égales en  terme de précision  ou  de  rapidité.  Nous verrons ainsi  en  première  partie que la capillarité  permet aussi  de  déterminer  la  tension superficielle.  Une autre méthode  recommandée  exigeant   une  manipulation  plus  importante ; appelée  méthode d'arrachement. Enfin la méthode de la goutte   pendante ou stalagmomètre qui demande une manipulation à beaucoup de calculs.
        Le  deuxième chapitre  (Physico- chimie des surfaces),       il  porte   sur  l’étude    détaillée    de  la  physico-chimie  de  la  tensioactivité.   Nous commençons  par  le  travail  d’adhésion   étant fourni   pour  séparer  deux   milieux collés .  En définissant  le  coefficient d’étalement et  l’ angle  de contact , nous pouvons  déterminer les types  de  mouillage  du liquide  la surface d’un substrat . De nouvelles  molécules  apparaissent, appèlées  les  tensionactifs.  Ces  agents  tensioactifs  abaissent  la  valeur  de  la  tension  superficielle des  liquides où  ils  se  trouvent  pour les rendre  mouillants, moussants, détergents, émulsifiants...
      Le troisième chapitre (Adsorption des liquides)   est  consacré  à  l’étude  de  la  tension  de  surface   des  solutions  aqueuses.     L'adsorption est  dite positive  si la concentration en surface est supérieure  à la  Concentration  en profondeur  l’adsorption. D’une  manière très simple, la  relation de Gibbs- Duhem est établie pour nous informer que la quantité  de soluté adsorbée dépend explicitement de la pente (d γ/dC); Ceci veut  dire  que  si la tension superficielle n’évolue plus avec la concentration du soluté,  cette  loi peut  être  appliquée   pour  déterminer   l'aire et  le  poids  moléculaires.
       
Version pdf.pdfVersion pdf.pdf